Chargement...

Demande de congé de proche aidant


Un de vos proches souffre d'un handicap ou fait l'objet d'une perte d'autonomie. Dans certaines conditions, vous pouvez obtenir un congé auprès de votre employeur pour vous occuper de cette personne, il s'agit du congé de proche aidant.

Lorsqu'un salarié a un proche en perte d'autonomie ou en situation de handicap, il peut être amené à interrompre son activité professionnelle pour s'occuper de cette personne. Pour cela, il peut bénéficier d'un congé de proche aidant, qui lui permet de suspendre temporairement son contrat de travail. Mais comment faire pour demander ce congé à son employeur ?

Dans cet article, nous vous expliquerons les conditions pour bénéficier d'un congé de proche aidant, ainsi que les modalités de demande à respecter. Nous vous proposerons également un modèle de courrier personnalisé pour faciliter votre demande auprès de votre employeur.

conforme
Conforme
10000 clients
+ de 25.000 clients
économique
Économique
sécurisé
Sécurisé

Le congé de proche aidant


Le congé de proche aidant est une disposition qui permet aux salariés de suspendre leur contrat de travail afin de s'occuper d'un proche en situation de dépendance. Cette mesure vise à accompagner les personnes qui ont besoin de prendre soin d'un proche en perte d'autonomie ou en situation de handicap. Mais quelles sont les conditions pour bénéficier de ce congé, et quelle est sa durée ? Le salarié est-il rémunéré pendant cette période d'interruption d'activité ? Dans cet article, nous répondrons à ces questions en détaillant les conditions d'obtention du congé de proche aidant, sa durée, ainsi que les modalités de rémunération du salarié. Nous aborderons également l'AJPA (Allocation Journalière du Proche Aidant), une prestation sociale destinée à compenser la perte de revenus subie par le proche aidant pendant la durée de l'interruption de son activité professionnelle.

1. Qu'est-ce que le congé de proche aidant ?

Le congé de proche aidant est une mesure qui permet à un salarié qui doit s'occuper d'un membre de sa famille ou d'une personne de son entourage atteinte d'une maladie grave, d'un handicap ou en perte d'autonomie, de suspendre temporairement son activité professionnelle pour se consacrer à cette personne.

Ce congé peut durer jusqu'à trois mois renouvelables une fois, soit six mois maximum sur l'ensemble de la carrière du salarié. Pendant cette période, le salarié bénéficie d'une protection sociale et d'une indemnisation sous certaines conditions.

Le congé de proche aidant peut être pris à temps complet ou à temps partiel, selon les souhaits du salarié et les possibilités de l'employeur. Le salarié doit informer son employeur au moins un mois à l'avance de la date de début du congé.

Le congé de proche aidant est une mesure destinée à aider les personnes qui se trouvent confrontées à une situation difficile pour s'occuper de leurs proches, tout en préservant leur lien avec le monde professionnel.

2. Quelles sont les conditions pour obtenir un congé de proche aidant ?

Pour pouvoir bénéficier du congé de proche aidant, certaines conditions doivent être remplies :

- Le salarié doit être en contrat de travail à durée indéterminée ou déterminée, depuis au moins un an, sans interruption.
- Le salarié doit justifier de sa qualité de proche aidant d'une personne atteinte d'une maladie grave, d'un handicap ou en perte d'autonomie. Cette personne doit être un membre de la famille du salarié ou une personne de son entourage proche, telle qu'un conjoint, un partenaire de PACS, un concubin, un ascendant, un descendant ou une personne avec laquelle le salarié réside ou entretient des liens étroits et stables.
- Le salarié doit cesser son activité professionnelle pour s'occuper de la personne aidée. Cette cessation d'activité doit être totale ou partielle. Dans le cas d'une cessation partielle, le salarié doit réduire son temps de travail d'au moins 50 %.
- Le salarié doit informer son employeur au moins un mois à l'avance de la date de début du congé. Cette notification doit être faite par lettre recommandée avec accusé de réception ou remise en main propre contre décharge.
- Le salarié doit respecter la durée maximale du congé de proche aidant, qui est de trois mois, renouvelable une fois, soit six mois au total sur l'ensemble de sa carrière.

Il est important de noter que chaque employeur peut avoir ses propres conditions spécifiques, mais celles-ci ne doivent pas être moins favorables que celles prévues par la loi.

3. Quelle est la durée du congé proche aidant ?

La durée du congé de proche aidant est de trois mois maximum, renouvelable une fois, soit six mois au total sur l'ensemble de la carrière du salarié.

Il est important de noter que cette durée est une durée maximale prévue par la loi. Il est donc possible que l'employeur et le salarié conviennent d'une durée de congé inférieure, en fonction des besoins de la personne aidée et des possibilités du salarié.

Le congé de proche aidant peut être pris à temps complet ou à temps partiel, selon les souhaits du salarié et les possibilités de l'employeur. Si le salarié opte pour un congé à temps partiel, il doit réduire son temps de travail d'au moins 50 %.

Il est également possible de fractionner le congé en plusieurs périodes, sous réserve que chaque période soit d'au moins sept jours. Le salarié doit alors informer son employeur du fractionnement du congé au moins 15 jours avant la date de début de chaque période.

4. Le salarié est-il rémunéré durant le congé de proche aidant ?

Le salarié peut bénéficier d'une indemnisation durant son congé de proche aidant, sous certaines conditions.

En effet, depuis le 30 septembre 2020, le congé de proche aidant est indemnisé par la sécurité sociale, à condition que le salarié justifie de son obligation de cesser son activité professionnelle pour s'occuper de la personne aidée. Cette indemnisation est versée sous forme d'une allocation journalière d'accompagnement d'une personne en fin de vie (AJAP). Le montant de l'AJAP est fixé à 43,83 euros par jour depuis le 1er avril 2021.

Le salarié peut également bénéficier d'une indemnisation complémentaire de la part de son employeur, si une convention collective ou un accord d'entreprise le prévoit. Cette indemnisation complémentaire peut prendre la forme d'un maintien partiel ou total de la rémunération, ou d'une allocation complémentaire. Dans ce cas, les conditions et le montant de cette indemnisation complémentaire doivent être prévus par la convention collective ou l'accord d'entreprise.

En l'absence de convention collective ou d'accord d'entreprise prévoyant une indemnisation complémentaire, le salarié n'a droit qu'à l'AJAP versée par la sécurité sociale.

5. Qu'est-ce que l'AJPA (allocation journalière du proche aidant) ?

L'AJPA (Allocation Journalière du Proche Aidant) est une prestation sociale créée pour aider les personnes qui interrompent leur activité professionnelle pour s'occuper d'un proche atteint d'une perte d'autonomie importante ou en situation de handicap.

L'AJPA permet de compenser la perte de revenus subie par le proche aidant pendant la durée de l'interruption de son activité professionnelle. Elle est versée par la Caisse d'Allocations Familiales (CAF) et son montant est de 43,83 euros par jour depuis le 1er avril 2021.

L'AJPA est accordée sous certaines conditions. Le proche aidant doit justifier d'une cessation totale ou partielle de son activité professionnelle pour s'occuper de son proche en situation de dépendance. La personne aidée doit être âgée de plus de 60 ans ou atteinte d'une maladie, d'un handicap ou d'une perte d'autonomie grave. Le proche aidant doit également résider en France de manière stable et effective.

Il est possible de cumuler l'AJPA avec d'autres allocations et aides, sous réserve de respecter certaines conditions. Le montant de l'AJPA est ainsi soumis à des plafonds de ressources, qui varient en fonction du nombre de personnes vivant au foyer.

Il est à noter que l'AJPA est différente de l'AJAP (Allocation Journalière d'Accompagnement d'une Personne en fin de vie), qui est une autre prestation destinée à compenser la perte de revenus subie par les proches qui accompagnent une personne en fin de vie.


+ de 25 000 clients nous font déjà confiance
ExcellentExcellent

Rédigez maintenant ce document en quelques clics et en ligne
Vous pourrez télécharger et imprimer ce modède au format Word et PDF.

NOTE :
4.8/5 - 7 votes

1. Choisissez un modèle

choisissez un modèle de document

Choisissez un modèle parmi des centaines de contrats et documents juridiques.


2. Répondez aux questions

répondez aux questions posées

Répondez aux questions et nous créons automatiquement votre document personnalisé.


3. Téléchargez & Imprimez

téléchargez puis imprimez votre document personnalisé

Téléchargez ensuite votre document personnalisé (Word, Pdf, Rtf) pour l'imprimer.


+ de 25.000 clients satisfaits

Des milliers de clients nous font confiance et utilisent quotidiennement nos contrats et modèles de documents juridiques.

Clients Captain Legal

AUTRES DOCUMENTS :

X.comFacebookWhatsapp

Demande de congé de solidarité familiale


La demande de congé solidarité familiale doit être effectuée auprès de l'employeur, elle permet au salarié d'obtenir un congé pour assister un proche en fin de vie. Ce modèle de lettre peut être téléchargé au format Word et PDF.

Demande de congé de présence parentale à l'employeur


Le congé de présence parentale permet à un salarié d'être disponible pour un enfant dont l'état de santé nécessite la présence d'un parent. L'enfant doit être à charge et être atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident d'une particulière gravité.

Demander un congé sans solde


Non réglementé, le congé sans solde peut être accepté ou refusé par l'employeur. Nous vous proposons de créer en ligne votre demande personnalisée de congé sans solde pour ensuite l'adresser à votre employeur. Modèle au format PDF et Word.

Demande de congés payés à l'employeur


Un salarié peut bénéficier chaque année d'un nombre de jours de congé qui sont fonction des droits acquis par celui-ci. Nous vous proposons de rédiger une demande personnalisée de congés payés à adresser à votre employeur.

Demande de congé pour être témoin à un procès ou juré d'assises


Salarié, vous avez été sélectionné pour être témoin à un procès ou pour être juré d'assises. Vous pouvez utiliser notre modèle de document pour demander à votre employeur un congé pour être témoin à un procès ou juré d'assises. Modèle PDF et Word.

Demande de congé suite à une adoption


L'adoption d'un enfant permet à un salarié d'obtenir un congé, nous vous expliquons ici qui peut prétendre à ce congé et quelles sont les conditions à respecter. La demande de congé peut être téléchargée au format PDF et Word.